Louisa Nicol

C'est en cours de l'éxécution du dessin que me viennent les associations ou les idées qui participent à l'élaboration de l'analyse sur mon travail. Le dessin et le corps humain sont réunis comme discipline et sujet depuis longtemps dans l'exploration du trait.

Que ce soit par la simplicité du trait épuré ou par traits chargés, j'essaie de traduire les émotions qui surgissent en présence du modèle vivant. Je n'essaie pas de traduire une beauté codée, mais la beauté des corps dans leurs diversités spécifiques.

La personnalité du modèle, sa présence font pour certains d'entre eux qu'ils sont en représentations; pour d'autres, ils n'ont qu'à être là déposés dans leurs poses intériorisés. À travers cette exploration en dessin, je ne défends aucun canon spécifique de la beauté, j'essaie surtout d'insister sur la personnalité reconnaissable de mon modèle. Autrement dit, le modéle, dans mon travail, n'est pas broyé par mon style. Par contre, je suis mise au défi par cette diversité des corps à représenter, et ce, dans la continuité du développement de mon langage visuel.